TVA – SIMPLIFICATION EN MATIÈRE DE PREUVE DU TRANSPORT INTRACOMMUNAUTAIRE


Simplification en matière de preuve du transport intracommunautaire – Établissement d’un « document de destination » (Décision TVA n° E.T. 129.460 du 01.07.2016)

Comme pour toutes les exemptions en matière de TVA qui trouvent à s’appliquer aux opérations effectuées dans le cadre du commerce international, le bénéfice de l’exemption relative à la livraison intracommunautaire de biens n’est accordé que si le fournisseur dispose de documents probants justifiant la réunion des conditions y relatives.

Pour l’exemption relative à la livraison intracommunautaire, il s’agit de pouvoir démontrer que :

  • la livraison a été faite par un assujetti ;
  • les biens ont physiquement été transportés depuis la Belgique à destination d’un autre État membre ;
  • l’acheteur est tenu, dans l’État membre de destination, de soumettre à la TVA l’acquisition intracommunautaire des biens.

Parmi les conditions susmentionnées, celle relative à la preuve du transport transfrontalier des biens fait, en cas de contrôle, souvent l’objet de discussions avec le fisc, et plus particulièrement, lorsque l’on échoue à produire un document de transport dûment complété et signé (i.e. lettre de voiture – « CMR »). Dans la plupart des cas, ces discussions aboutissent à un refus de l’exemption avec toutes les conséquences qui s’en suivent.

La législation européenne s’oppose cependant à une règlementation nationale qui subordonne l’application de l’exemption précitée, entre autres, à la condition selon laquelle preuve du transport transfrontalier ne peut être apportée que par un seul document en particulier.

C’est dans ce contexte que l’administration de la TVA a instauré un nouveau document dénommé « document de destination » qui, en l’absence de disposer d’un document de transport, peut, au regard de la TVA, constituer une preuve alternative d’un transport intracommunautaire.

Notons également que ce « document de destination » répond à des conditions de forme et de fond strictes qui doivent impérativement être respectées pour qu’il puisse valablement remplacer le document de transport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *